Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Chartes de la Laïcité > La charte de la laïcîté à l’école > « La Charte de la Laïcité à l’Ecole expliquée aux enfants »
Publié : 22 février 2015

« La Charte de la Laïcité à l’Ecole expliquée aux enfants »

Le Comité 1905 de l’Ain a pris connaissance de la nouvelle rédaction de la charte de la Laïcité pour l’école, revue et corrigée par la Ligue de l’enseignement qui s’intitule :

« La Charte de la Laïcité à l’Ecole expliquée aux enfants ».

Nous regrettons que cette initiative conduise à porter une vision restreinte du principe de Laïcité et des valeurs qui lui sont attachées.

La quasi disparition du terme « Laïcité » au profit de l’apparition du terme « religion » dans cette nouvelle rédaction porte gravement atteinte à l’esprit de la rédaction initiale.

Cette nouvelle version entretient l’erreur trop souvent rencontrée et galvaudée que la Laïcité s’oppose aux Religions. Non seulement c’est une erreur de fond, mais la laïcité se situe au-delà. C’est un projet d’organisation de la société qui vise à favoriser un art du vivre ensemble, au-delà d’une juxtaposition de communautés, par l’exercice exigeant de ce qui est commun.

Il n’est pas anodin de procéder ainsi, et sans vouloir faire de procès d’intention, ce ne peut pas être involontaire. Nous ne pouvons pas croire que des spécialistes de la pédagogie comme les membres de la Ligue de l’enseignement ne l’aient pas fait intentionnellement. Les rédacteurs n’y vont pas de main morte.

Alors POURQUOI ?

Si avant les évènements du 07 janvier, on pouvait encore dire que la Laïcité adjectivée faisait débat, cela ne peut plus être le cas.

On voit bien aujourd’hui que nous ne pouvons pas vivre en bonnes relations entre communautés, qu’il faut dépasser ce cadre communautaire afin de trouver un « art du Vivre Ensemble » en dehors de tout groupement ou caste.

Les pérégrinations et les élucubrations sur la laïcité ouverte, positive ou tolérante ne doivent plus avoir lieu. Les militants de la Laïcité doivent se rassembler avec pour objectif de la défendre et de la promouvoir. La république ne peut souffrir de divergences sur ce sujet.

Aujourd’hui, nous appliquons le principe de Laïcité ou pas – Point.

Il ne s’agit pas d’apostropher qui que ce soit, mais de refuser toute faiblesse ou mollesse concernant l’application du principe constitutionnel de Laïcité.

Nous demandons à la Ligue de l’enseignement de reprendre sa « Charte de la Laïcité à l’Ecole expliquée aux enfants ».

Jean Marc JOURDAN

Vice Président du Comité 1905 de l’AIN


D’autres réactions :

Publié le 16 février 2015 par Gilles POULET pour Association des Libres Penseurs de France

Quand j’étais môme, avec les copains, on se faisait un devoir de vendre les vignettes de la Ligue de l’Enseignement parce que c’était, nous avait-on expliqué, une manière de soutenir l’enseignement laïque et républicain. En ces temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître, il faut dire que la déchristianisation n’avait pas la même allure qu’aujourd’hui et on voyait couramment les rues des villages encombrés de processions ensoutanées : rogations ou corbillards dûment précédés de curés en grande tenue ; les églises faisaient encore recettes et les restaurateurs faisaient salle comble pour les communions solennelles et les baptêmes. Peu à peu l’Infâme se retira sur son sournois Aventin tout en préparant son retour par le lobbying, les pressions, les « manifs pour tous » et toutes ces sortes de choses que les Libres Penseurs ne cessent de dénoncer, tandis que les politiques frileux et paresseusement « pragmatiques » se compromettent au jour le jour dans des accommodements soi-disant raisonnables. Bon sang ! Il fallait veiller mieux que nous ne l’avons fait, non ?

Petite précision. « La charte de la laïcité expliquée aux enfants » est une affiche au format A2 conçue conjointement par la Ligue et les éditions Milan, pour semble-t-il, se substituer, sournoisement - on ne se refait pas, à la « Charte de la laïcité » du Ministère de l’EN avec ses 15 articles réécrits, on n’ose pas dire à l’eau bénite bien que le mot religion y figure, lui, quand est escamoté la laïcité. On ne sera pas étonné quand on aura appris que la congrégation « Les Augustins de l’Assomption » est la propriétaire exclusive du groupe Bayard et que Bayard, depuis l’acquisition de Milan (Presse et Éditions) en 2004, représente 27 % de la part de marché de la presse jeunesse en France. (source Wikipédia). Dis-moi qui tu hantes, je te dirais qui tu es.

Alors qu’elle mouche a piqué la Ligue pour commettre un pareil texte censé expliquer la charte de la laïcité aux enfants en accomplissant l’exploit que le mot laïcité écrit 12 fois dans les articles de la Charte du ministère est absent dans le contenu des 15 articles rédigés par elle et les éditions Milan ? Oui, quelle mouche ? Sic transit gloria mundi.